caractere mai micireseteazacaractere mai mari

Cele mai recente contributii la rubrica Poeme, Eseuri, Proza



 

La nuit de l’hippogriffe XI

de (28-2-2010)

l’aire du temps

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

inlassablement à éveiller les passages d’or
son temps vient en cacher un autre temps
et l’hippogriffe fit tomber sous la voûte d’autres cieux
comme les vergers des nuages
au-dessous de la lune étrange

les ruines cintrèrent les temples du sable
puis se courbant en arc, audacieuses
jusqu’au son céleste de l’espace
refroidissant ces escadrons éternels
tels que l’on vit jadis
la chimère

je vis l’Hydre caressée par ses derniers guerriers
tombant lentement sur le récif
entre nous

encore une fois le désert
le poussa d’un sifflement aigu
dans l’orage des astres

là-haut ou la beauté respire en avalant
tout cela que nos rêves dévorent
les ombres de ceux
sempiternels
infatigables reliques
de l’aire du temps

Ce părere aveţi despre acest articol?
  • Corect 
  • Frumos spus 
  • Îmi dă de gândit 
  • Am învăţat ceva! 

Ecouri



Dacă doriţi să scrieţi comentariul dv. cu diacritice: prelungiţi apăsarea tastei literei de bază. Apoi alegeţi cu mouse-ul litera corectă (apare alături de mai multe variante) şi ridicaţi degetul de pe litera de bază. Încercaţi!

Reguli privind comentariile

 
3.226.243.130