caractere mai micireseteazacaractere mai mari

Cele mai recente contributii la rubrica Jurnal Cultural



 

ESPIÈGLERIES CULINAIRES – expoziție de meniuri WANDA MIHULEAC / ALAIN SNYERS

de (5-7-2009)

Dans le cadre de la manifestation FOOD CULTURE (Strasbourg 2009) et sur une proposition de Radu Stern, les deux artistes Wanda Mihuléac et AlainSnyers proposent une exposition originale de menus « espiègles ».
Ces créations qui sont présentées pour à Strasbourg pour la première fois déclinent avec humour, dérision et cynisme l’univers de la table et de la nourriture.
L’exposition est composée d’une suite de menus thématiques rédigés par Alain Snyers et illustrés par les photomontages de Wanda Mihuléac.
Les menus sont présentés comme de grands tableaux sur des nappes de nature éclectique conférant à la table une dimension festive, décorative et surprenante.

L’ART D’ACCOMODER LES RESTES

Wanda Mihuléac et Alain Snyers, deux plasticiens, se sont mis à table pour concevoir ensemble
d’étonnants menus qui allient, pour une mise en bouche burlesque, aigreurs et douceurs.
Un insolite cocktail de mots et d’images définit une suite de menus qui interpellent autant l’art de
la table et ses usages que les langages spécifiques de la nourriture et de l’acte de manger. Ces menus
proposent d’insolites repas thématiques dont les ingrédients sont des mots, des jeux de langages, des
expressions ou des détournements de sens qui sont mis en résonance avec le vocabulaire de la cuisine et du service culinaire.

Les formulations que la gastronomie emploie pour se présenter et faire exister ses produits représentent un riche corpus d’images et de poésie dans lequel le projet de Wanda Mihuléac et d’Alain Snyers puisse ses sources d’inspiration. A l’univers fleuri et codé des arts de la table, les deux artistes répondent par un second marché ou service où les logiques sont brouillées et réinventées.
Chaque menu est le fait d’une nouvelle ordonnance qui décline une thématique qui mélange mets et humeur selon un plan classique de repas : entrée-plat-fromage-dessert-boissons. Cette nouvelle cuisine s’approprie les codes de la littérature culinaire pour les accommoder à d’autres logiques pour de nouvelles saveurs. Jeux de mots, détournements, ambivalences des expressions sont les ingrédients de recettes fictives qui élaborent un service parodique de la table.

Chaque menu est visualisé par un photomontage spécifique composé de fragments d’images, restes
de collectes dans le quotidien et prédigérés au profil d’une composition plus ou moins appétissante.
Le décalage entre un énoncé d’apparence cohérente et la singularité des plats présentés doit provoquer chez le consommateur un sentiment de dérangement qui le sort de table pour un autre type de
mise en bouche dans l’imaginaire des images et des mots. Ces menus sont garnis de surprises, de nouvelles denrées et accommodements, de douceurs comme de violences.

Le dialogue instauré entre les visuels conçus par Wanda Mihuléac et les textes d’Alain Snyers propose un cheminement ludique dans le monde de la cuisine et de la table et se joue, avec dérision, de leurs formes et usages. Ce jeu espiègle de clins d’oeil est à déguster sans modération.

Wanda Mihuléac & Alain Snyers – page 4

Les menus mis à table

MENU BAVARD
MENU BEAU LINGE
MENU BELLIQUEUX
MENU BRANQUIGNOL
MENU dit de LA CIGOGNE
MENU DÉCONCERTANT
MENU ENFLAMMÉ
MENU FARCEUR
MENU de la FAUSSE NOTE
MENU FOIRÉ
MENU MÉCONTENT
MENU MIS AU VERT
MENU NOBLION
MENU de L’ONCLE HANSI
MENU PROUT-PROUT
MENU SCATOLOGIQUE
MENU DU SOIR AU FOND DES BOIS
MENU « X »
MENU ZINZIN
MENU du DOS DE LA CUILLÈRE
MENU DU TERROIR DÉTRAQUÉ
MENU VIEILLE BRANCHE

MENU
dit de LA CIGOGNE
Apéritif « petite France »
_
Pain de choucroute traditionnelle sur toast de pain d’épice
accompagné d’un vif duo de quenelles de foie aromatisées aux
pissenlits du Mont Sainte-Odile
_
Magret de douce cigogne juvénile au Riesling éventé et ses
schnakenuddles à la cannelle migratoire sauce Rohan
_
Tarte rhénane à la rhubarbe meringuée à la teutonne
flambée à souhait
Ou
Kouglof délicieusement bourratif humecté d’un coulis de quetsches
artificielles dénoyautées
_
MENU
DE L’ONCLE HANSI
Amuse-gueules à la mode Hansi et ses mini-bretzels concordataires
_
Petites bouchées impertinentes de quiche briochée garnies de
champignons des Vosges finement découpés et chapeautés de pétales
de géranium pimpant
Ou Soupe de pois cassés réconciliés aux saveurs du pont de Kehl
_
Généreuse poitrine de veau farcie à l’Alsacienne et son collier de navets
salés et de choux rouges légèrement persillés
ou
Timbale de filets de Rouget de l’Isle crème marseillaise et sa fanfare de
carottes glorieuses à la sauce patriotique aux parfums du pays
_
Plateau royal de Munster jovial
_
Farandole de mendiants aux opulentes cerises sur un lit moelleux de
mirabelles marinées au à la liqueur imitation kirsch de Guebwiller
Gewurztraminer en ballon d’Alsace
MENU DU TERROIR
DÉTRAQUÉ
Gouttes de vin chaud et son délice de clou de girofle.
_
Suprême de cervelas bardés de lard fumé et de convictions accompagné
de jeunes knacks craquants en rondelles mosellanes disposées sur une
tranche de pain perdu au goût retrouvé sous un chutney de salsifis
_
Truite mélodique des bords du Rhin en nage dans une paresseuse
julienne de grosses légumes parlementaires
ou
Choucroute végétarienne sans chou et sa moutarde aux cinq baies
_
Rafraîchissante salade fermière de pissenlits d’Obernai et de salsifis et
son assaisonnement à base de houblon fermenté égayés de miettes de
Carré de l’Est
_
Tarte en pleine poire du verger, aux prunes séchées et aux amandes
salées sur son Petit beurre l’Alsacienne aux quatre coins arrondis et sa
face joyeuse
Carafe d’eau de Colmar Duo de bières Météor et Kronenbourg
PETIT PRIX LOCAL
WANDA MIHULEAC
née à Bucarest.
Études :
Diplômée de l’Institut d’arts plastiques de Bucarest et de l’Université Paris-I Sorbonne.
Lauréate de nombreux prix dans les biennales (France, Italie, Pologne, Tchéquie…).
28 expositions personnelles :
Musée d’art (Bucarest),
Centre Georges Pompidou (Paris),
Fondation Ledoux – Arc-en-Senans (France),
et dans diverses galeries de Paris, Marseille, Taverny, Clichy, Saint-Étienne (France), New York
(USA), Tokyo (Japon), Genève (suisse), Aix-la-Chapelle (Allemagne), Venise, Rome (Italie),
Athènes (Grèce), la Marsa-Tunis (Tunisie).
Participation :
à la XXVIe biennale de Venise, à la XIIe biennale de Paris, à World Print Four à San Francisco,
à XIXe biennale de Sao Paulo, à Impact Festival Kyoto, à Arteder Bilbao, à Europ’art Genève, aux
SAGA 92,93,96,98, 99 Paris, Art-multiple Düsseldorf, Linéart Gand, Affordable fair Londres,
Foire du livre Frankfort, Artexpo New York, Arténim Nimes, art on paper fair Londres.
ALAIN SNYERS
Alain Snyers développe depuis la fin des années 70 une pratique artistique caractérisée par la diversité desmediums et supports employés et par les problématiques abordées.
Le langage courant, le texte ordinaire, les images des mots, les objets les plus simples sont sollicités et
déclinés à travers des séquences qui déclinent un regard critique où se mêlent poésie et humour. Par
différentes installations et dispositifs narratifs, Alain Snyers décrit, raconte ou expose des situations par des dessins, écritures, gestes ou objets. L’usage du détournement, du sous-entendu ou de l’absurde constitue des modes opératoires d’une oeuvre polymorphe qui inscrit ses développements dans un dialogue de proximité avec le quotidien.
Diplômé de l’école nationale supérieure des arts décoratifs de Paris (1976)
Expositions 2008 :
Paris, Galerie Salvador,
« DAUPHiMMO ».
Paris, Galerie Satellite, « Paradoxe »
« LE CHANT DU DEPART A DOXE ».
Cabourg, Grand Hôtel et espace Bruno Coquatrix :« Le temps retrouvé »
«LES GARS DE LA DAME A LA LICORNE »,
Roubaix , Galerie La plus petite galerie du monde (ou presque)
« ROUB’iMMO »
Marseille, Galerie Urban Gallery : « Do I know you ? » exposition collective.
« LA LEGENDE DE L’HOTEL DU CONTE D’URGAL »
Pérouges, Maison des arts contemporains : « Poids plume »
« PAPIERS A ROULER. »

Source: Communiqué de presse

Ce părere aveţi despre acest articol?
  • Corect 
  • Frumos spus 
  • Îmi dă de gândit 
  • Am învăţat ceva! 

Ecouri



Dacă doriţi să scrieţi comentariul dv. cu diacritice: prelungiţi apăsarea tastei literei de bază. Apoi alegeţi cu mouse-ul litera corectă (apare alături de mai multe variante) şi ridicaţi degetul de pe litera de bază. Încercaţi!

Reguli privind comentariile

 
54.80.93.19