caractere mai micireseteazacaractere mai mari

Cele mai recente contributii la rubrica Poeme, Eseuri, Proza



 

La nuit de l’hippogriffe XVI

de (22-8-2010)

panopticum



le chagrin poussa sous ses plumes

en noircissant

l’ancien miroir du vent et du sable

et prit en charge

les effluves incessibles

de la nostalgie


là-haut le désert mordit les rideaux du chaos

en illuminant l’Étendue du temps

jusqu’à ses yeux d’or

brièvement l’arc de l’infini

entra dans ses ailes

et l’hippogriffe sentit la peur

germant

entre les solitudes des songes


parfois un seul regard du cœur

peut rajeunir la Lumière en toi – soupira-t-il


l’hippogriffe resta encore une fois

seul dans soi-même

et la culasse du silence

demeura

dans son âme

les traces amères et durcies

d’autrui


à l’aube

en respirant

les imperturbables

flots des Cieux

il retrouva son Ombre.

Ce părere aveţi despre acest articol?
  • Corect 
  • Frumos spus 
  • Îmi dă de gândit 
  • Am învăţat ceva! 

Ecouri



Dacă doriţi să scrieţi comentariul dv. cu diacritice: prelungiţi apăsarea tastei literei de bază. Apoi alegeţi cu mouse-ul litera corectă (apare alături de mai multe variante) şi ridicaţi degetul de pe litera de bază. Încercaţi!

Reguli privind comentariile

 
54.167.62.170